Chers parents, 

Je vous écris pour prendre contact avec vous et vous donner des pistes pour faire travailler vos enfants lors de cette année de préparation au baccalauréat. 

Les épreuves se dérouleront autour du 15 mars 2022: 

  • L’écrit de 3h30 comporte : (1) une analyse filmique d’un extrait de film au programme limitatif étudié dans l’année (durée 1h30); puis au choix, un sujet de réflexion – dissertation – sur le film analysé en partie A, ou (2) un sujet d’invention à partir de l’extrait analysé en partie A (durée : 2h00)
  • L’oral dure 30 mn sans préparation, et comporte trois parties :  (1) Exposé du projet de création du bac; (2) Question d’analyse de la création du bac posée par le jury ; (3) Entretien

Vos enfants doivent donc travailler consciencieusement deux points spécifiques : 

  • Réalisation du court-métrage et du dossier du court-métrage

L’année démarre avec un programme chargé en termes de production audiovisuelle : vos enfants doivent travailler régulièrement le développement de leurs projets audiovisuels du baccalauréat et des dossiers, pour pouvoir les présenter en mars, ce qui implique un temps d’écriture restreint, des partis pris esthétiques forts avec des propositions cinématographiques ou plastiques réfléchies et expérimentées au cours du projet. Cette démarche est un décalque de la réalité professionnelle de présentation de projets cinéma-audiovisuel. 

L’attente n’est plus obligatoirement, dans le nouveau baccalauréat, de produire des films finis. Les essais et bouts d’essais montés en teaser peuvent suffire dès lors que vos enfants montrent une réelle réflexion et un véritable engagement cinématographique et cinéphilique. Ils n’ont pas nécessairement à produire un scénario ni à être réalisateurs. Ils peuvent s’occuper des costumes, de la décoration, du son, du montage, du maquillage, de l’acting, d’animations… 

Ce qui compte, c’est qu’ils produisent un discours et une réflexion montrant une réflexion et une proposition esthétique. Quel que soit leur poste dans les films du baccalauréat, ils auront à produire un dossier à l’écrit (dans un cahier, dans un dossier relié, sur un site internet, sous une forme plastique : fiches, dépliants, rouleaux…). 

Je vous invite donc à vérifier qu’ils écrivent régulièrement dans leur cahier de création leurs réflexions sur leurs films et qu’ils travaillent aux différentes parties du dossier du baccalauréat qui doit contenir les éléments suivants : 

  • synopsis
  • note d’intention et de réalisation (par poste réellement occupé par l’élève)
  • scénario (partiel)
  • découpage technique, plans au sol (partiel)
  • photos de repérages, de casting, de tournage (partiel)
  • moodboard
  • filmographie réfléchie en fonction de leur projet (les films qui, de près ou de loin, les ont inspirés)
  • carnet de création (journal de bord de leur réflexion esthétique et de leur progression dans le projet de création)
  • Si plusieurs élèves travaillent sur le même projet à des postes différents – ce qui est vivement conseillé -, ils auront des documents communs à produire (synopsis, scénario, découpage technique, moodboard, photos), mais de façon à ce que chacun choisisse la partie de document qu’il préfère produire en fonction du poste qu’il a occupé. Les autres éléments (note d’intention et de réalisation, filmographie réfléchie, carnet de création) sont personnels et rédigés en fonction du poste de chacun dans le film (réalisateur, acteur, preneur de son, opérateur image, monteur, compositeur, décorateur, costumier…)
  • Étude du programme limitatif 

Les cours théoriques de cinéma sur le programme limitatif de trois films (Ready Player One, Cléo de 5 à 7, The Secret Beyond the door) sont fournis par avance suivant deux sources (éditions Canopé et éditions CNC). Les cours sont étudiés en classe mais vos enfants doivent les ficher pour effectuer des révisions les plus efficaces possibles à la veille du bac. Pour chaque film il y a deux axes de réflexion privilégiés par les programmes (art et industrie, un cinéaste au travail, périodes et courants, réceptions et publics , transferts et circulations culturels) 

Vos enfants doivent voir et revoir les trois films au programme mais aussi un maximum des films des réalisateurs (Steven Spielberg, Agnès Varda, Fritz Lang) ainsi que des films conseillés dans les cours. De façon générale, ils doivent fréquenter des salles et voir régulièrement des films patrimoniaux pour constituer une culture personnelle et un goût cinématographique et audiovisuel propre. 

J’encourage vos enfants (notamment ceux qui s’orienteront après le baccalauréat vers des études cinématographiques) à lire des biographies et des ouvrages techniques et théoriques sur des points du programme (jeux vidéo, technologies des effets visuels et de la 3D pour Spielberg, Nouvelle Vague pour Varda , mélodrame pour Lang, théories du montage, du cadre, du scénario, de l’esthétique des films, théories récentes du cinéma…) dont les bibliographies sont fournies dans les cours et que je complèterai. 

  • Orientation dans l’enseignement supérieur 

Réfléchir au plus tôt à l’après baccalauréat et aux options d’orientation fait aussi partie du programme. Une documentation est tenue à disposition de vos enfants au lycée pour les études supérieures.

Frédérique Lambert